Smile! You’re at the best WordPress.com site ever

1957 Décision de créer le CIF (Centre Interentreprises de Formation) à la Régie Renault. 1958 Rentrée de la première promotion d’élèves-ingénieurs à Boulogne-Billancourt dans les locaux de Renault.Cinq entreprises industrielles confrontées au double problème du manque d’ingénieurs d’exploitation, et de l’absence de possibilités de carrière de leurs agents de maîtrise et techniciens, décident de créer une formule innovante : une formation d’ingénieurs en deux ans à temps plein. 1959 Avec 5 adhérents, création juridique, sous statut association Loi de 1901, du CIF (centre interentreprises de formation) , futur CESI.Lancement d’un cycle de formation générale de mise à niveau pour les agents de maîtrise et techniciens qui ne peuvent pas entrer directement dans la formation d’ingénieurs en deux ans. 1960 Création d’une formation de trois mois pour cadres nouvellement promus ou ayant besoin d’un perfectionnement. 1961 Entrée de représentants syndicaux et ministériels au conseil d’administration. Obtention d’une subvention de l’Education Nationale. 1962 Accueil des premiers stagiaires individuels. 25 entreprises adhérentes.Publication de la première plaquette. Création de la collection « Etudes Supérieures Industrielles » chez Dunod. 1963 Ouverture de l’établissement de Lyon. Signature d’une convention avec l’Education Nationale. 1964 42 entreprises adhérentes. 1965 Arrivée des premiers stagiaires demandeurs d’emploi. 1966 Ouverture de l’établissement d’Arras. Signature de convention avec le Ministère du Travail. 1967 Création de la Revue « Formation Continue ». 1968 Ouverture de l’Etablissement de Nantes.Pour s’adapter aux besoins d’un plus grand nombre d’entreprises, le stage de formation de cadres peut se faire à temps partagé. Première exploitation pédagogique du principe de l’alternance (période en centre de formation, période en entreprise). 1969 Ouverture de l’établissement de Toulouse. Création des Conseils d’Etablissements régionaux et de la Commission PédagogiqueLa mobilité des cadres devenant beaucoup plus importante dans les entreprises, le CESI crée un stage de 6 mois pour faciliter l’accès à de nouvelles fonctions. 1970 Evolution du CIF qui prend le nom de CEFI. Projet de construction du Point F (dans les Yvelynes). L’accord entre les partenaires sociaux donne une impulsion décisive à la formation permanente. Le manque de formateurs de métier est prévisible. Le CESI fort de son expérience crée un cycle de Formation de Formateurs en trois mois. 1971 Ouverture de l’établissement de Strasbourg. Les cycles de Formation Générale de mise à niveau s’étendent jusqu’à constituer un dispositif complet allant de l’alphabétisation au niveau baccalauréat. L’utilisation de l’enseignement programmé permet de faciliter l’individualisation des progressions pédagogiques. 1972 Nouvelles ouvertures de sites à Aix-en-Provence et au Mans.Pour répondre aux besoins des entreprises, les premières formations d’agents de maîtrise sont mises en place. Elles bénéficieront de l’expérience acquise dans les formations de cadres. 1973 Inauguration de Point F à Gif sur Yvette. Ouverture de l’établissement de Bordeaux.Le CESI étend ses prestations à des entreprises de taille moyenne et développe ses premières actions « sur mesure » intra-entreprise. Dans le même temps des entreprises du tertiaire commencent à s’adresser à lui. 1974 Ouverture d’une antenne à Grenoble, rattachée au centre de Lyon. Un arrêté ministériel de Mr. Fontanet facilite l’accès à un diplôme d’ingénieur pour des titulaires d’un D.U.T ayant au moins trois ans d’expérience. Le CESI monte immédiatement un cycle s’intégrant dans ce cadre juridique nouveau. 1975 La renommée du CESI l’amène à recevoir des demandes de secteurs professionnels nouveaux pour lui : le B.T.P et le secteur hospitalier. Pour chacun d’eux il conçoit des formations nouvelles et adaptées, mais fondées sur l’expérience qu’il a acquise dans l’industrie. Il est ainsi le vecteur d’un véritable transfert de savoir-faire. 1976 Des besoins considérables apparaissent en Algérie. Le CESI y mène ses premières formations, qui connaîtront par la suite un développement considérable, se concrétisant par la création de plusieurs centres de formation (CIFI). Adhésion à l’UNORF (Union nationale des organismes de formation) 1977 Première action en Côte d’Ivoire. 1978 A la demande des ministères, le CESI développe toute une série de stages nouveaux pour cadres d’entreprise aussi bien que pour demandeurs d’emploi . L’expérience pédagogique du CESI doit servir aussi à l’effort national de lutte contre le chômage. Reconnaissance par la CTI (Commission des Titres d’Ingénieur) du titre d’Ingénieur Cesi. 1979 Fusion du CESI-CEFI. Face à l’informatisation croissante des entreprises et aux besoins de formations qu’elle suscite, le CESI met en place ses premières interventions dans ce domaine. 1980 Le CESI crée un cycle original de Formation de Cadres du Commerce International, intégrant dans son cursus même, des missions réelles financées par des entreprises à l’étranger. 1981 Décision d’abandon du Point F. Installation du siège du CESI à Paris, rue des Plantes (14ème) et ouverture d’un établissement à Gentilly, en Ile-de-France. La Côte d’Ivoire fait appel au CESI pour un besoin massif de formation d’agents de maîtrise, ce qui entraîne l’ouverture d’une antenne à Abidjan. 1982 Les ouvertures d’établissements en région se multiplient : Rouen, Orléans et en Ile-de-France, le centre d’Evry est dédié aux Formations d’Ingénieur. L’informatique commence à prendre une part grandissante dans les activités du CESI. Ses produits classiques évoluent : de la gestion de production à la productique, de la gestion à la gestion informatisée. Parallèlement, le CESI crée des cycles spécifiques d’analyse programmation, d’automatisme de production … C’est l’année de l’arrivée de Jacques Bahry à la Direction du CESI. 1983 Création avec l’appui de Renault , de PSA et d’IBM notamment, d’une formation en deux ans d’ingénieur en Informatique Industrielle (la première en France). Le CESI décide de se structurer par région. 1984 De nouveaux centres sont ouverts à Nancy, Rennes et Angers. Mise en place d’un vaste projet de développement de l’Enseignement Assisté par Ordinateur.Un nouveau logo, et les principes d’une charte graphique déclinant la nouvelle image du CESI sont conçus et réalisés par Aline Elmayan. 1985 Les besoins en matière de formation évoluent fortement et s’intensifient. Des réponses adaptées, spécifiques et de plus en plus individualisées s’avèrent indispensables. Dans cette perspective, le CESI se dote d’une nouvelle cellule de recherche et d’application en ingénierie et technologie éducative. 1986 La Direction Générale du CESI s’installe dans les locaux actuels de la Rue de Vaugirard à Paris.Le CESI est habilité par la Conférence des Grandes Ecoles à délivrer ses premiers diplômes Mastères. 1987 Le CESI diversifie ses activités, notamment dans le domaine du conseil auprès des entreprises et crée sa première filiale, la SECOF (Société Européenne de Conseil et de Formation).Dans le cadre des programmes communautaires de formation encouragés et financés par l’Union Européenne, le CESI répond au premier appel d’offre COMETT et présente à cette occasion LANCEUR, un projet de formation d’ingénieurs européens par l’alternance et à distance.
1988 Soucieux de donner cohérence à ses activités et de mobiliser ses équipes autour de ses objectifs, le CESI élabore son propre Projet d’Entreprise. Celui-ci donne lieu à la publication de la Charte des Valeurs du CESI.Résultat de plus de 5 années de négociations, dans lesquelles le CESI a joué un rôle moteur, la Convention Collective des Organismes de Formation est enfin signée par les partenaires sociaux. 1989 Un réseau de partenaires importants permet au CESI de développer ses contacts et ses activités en Europe, notamment en Espagne, où il décide d’implanter sa deuxième filiale, COFOR S.A. En région, ouverture des établissements de Limoges, Montpellier et Caen et Clermont-Ferrand. Mise en place en région Normandie de RESSOURCES S.A, filiale spécialisée en recrutement.A l’initiative de l’UIMM (Union des Industries Métallurgiques et Minières) et de Renault, et avec un fort appui du Conseil Régional Ile-de-France, le CESI ouvre la première formation d’ingénieurs par l’apprentissage en France. Cette nouvelle expérience lui permet de conforter son expertise dans les domaines de la pédagogie de l’alternance, des formations de formateurs et particulièrement de tuteurs d’entreprise. 1990 Le développement d’une activité d’étude, de conseil et d’expertise auprès de la l’UE, conduit le CESI à ouvrir à Bruxelles sa troisième filiale, AGENOR S.A, et lui permet d’obtenir la direction du Bureau d’Assistance Technique du Programme Communautaire FORCE. Ouverture d’un établissement à Reims. Signature de la convention nationale de coopération CESI/UIMM pour gérer le CEFIPA, le CFA d’accueil de la Formation d’ingénieurs CESI par l’apprentissage en Ile-de-France. 1991 Consolidation au niveau national d’un partenariat important avec l’UIMM pour le développement de nouvelles filières de formation d’ingénieurs en partenariat et la poursuite du développement des formations d’ingénieurs par l’apprentissage. Rapprochement également intensifié avec d’autres branches d’activités professionnelles, avec le BTP et le secteur hospitalier, mais également avec la Plasturgie , et le secteur bancaire. Le CESI manifeste ainsi sa capacité d’ancrage dans l’univers des entreprises.Extension des activités en Espagne avec l’ouverture d’une antenne à Santander. 1992 Multipliant ses démarches et ses relations en Europe communautaire, engageant diverses actions de formation dans les pays de l’Est, le CESI réussit à faire valoir ses atouts et ses compétences notamment en Allemagne. Il décide alors de s’implanter à Berlin et ouvre une quatrième filiale : EWA GmbH (en partenariat avec Bull Allemagne). Il ouvre entre-temps trois autres formations d’ingénieurs par l’apprentissage : à Angoulême, à Auch, et Rouen ainsi qu’un centre à Tarbes. 1993 L’expansion géographique se poursuit avec l’ouverture de centres à Nice, Poitiers et Saint Nazaire, la création du CESI Caraïbes (couvrant la Martinique, la Guadeloupe et la Guyane). Le CESI développe pour un public de jeunes, à la demande des entreprises, ses premières formations de techniciens supérieurs en alternance, dans le cadre de Contrats de Qualification. La formation des jeunes par des pédagogies s’appuyant sur l’alternance et le partenariat avec les entreprises est désormais reconnue comme une compétence forte du CESI.
1994 Afin de répondre aux exigences accrues de ses clients, le CESI s’engage dans une démarche d’assurance qualité. Deux de ses établissements ont déjà obtenu la certification ISO 9001 (le CESI Normandie et le CESI Est). Il est par ailleurs le premier organisme bénéficiant du nouveau label de l’Office Professionnel de Qualification de la Formation (OPQF). 1995 AGENOR, filiale du CESI à Bruxelles est sélectionnée pour gérer le Bureau d’Assistance Technique du nouveau programme communautaire Leonardo da Vinci, destiné à jouer un rôle prépondérant dans la politique de formation de l’Union Européenne. En partenariat avec 13 entreprises et organisations spécialisées dans le Multimedia et les NTIC (nouvelles technologies de l’information et de la communication) le CESI crée le FFFOD (Forum Français pour la Formation Ouverte et à Distance). Son objectif est de promouvoir l’offre française dans ce domaine devenu stratégique. Avec l’ouverture à Montpellier d’une filière BTP, le développement desformations d’ingénieurs CESI par l’apprentissage se place sur un nouveau secteur d’activité. 1996
Sous la plume investigatrice de l’un de ses ingénieurs de formation, Richard LICK, le CESI publie un ouvrage retraçant sa propre histoire « Mémoire de la formation – Histoire du Cesi ».
Lancement d’ArCadre, première formation interentreprises d’accompagnement au passage cadre, à portée nationale.Démarrage du projet européen SYSLAB : formation-action pour demandeurs d’emploi et jeunes diplômés, permettant de développer les compétences, tout en menant des réalisations concrètes au profit des PME/PMI. Initiation d’un partenariat avec IMH (Institut de la Machine Outil) au Pays Basque espagnol et premier déploiement à l’étranger de la Formationd’Ingénieur Cesi par l’apprentissage. 1997 En partenariat avec l’ESTP et le secteur du BTP, ouverture d’une filière BTP de formation d’ingénieurs CESI par l’apprentissage en Ile-de-France, dans le cadre du CESFA-BTP (nouveau CFA créé par le CESI)).Ouverture d’un établissement à Beaune et extension de la filiale espagnole avec l’ouverture d’un troisième bureau à Bilbao.Signature d’un nouvel accord-cadre national CESI/UIMM, et d’une convention de partenariat CESI/AGEFOS-PME. 1998 Lancement et diffusion large (100.000 exemplaires) du premier catalogue national de formation Interentreprises du CESI.Développement des formations en Alternance pour former des techniciens supérieurs en contrat de qualification, aboutissant à la délivrance de Titres homologués par l’Etat de niveau II et III, reconnu par la CTH (aujourd’hui devenue CNCP).Modification de l’organisation interne du Cesi avec la mise en place de Directions nationales par types de produits (formations d’ingénieurs, formations inters, contrats de qualification en alternance pour jeunes, formations intra …)Lancement d’une préparation à distance à la formation d’ingénieurs Cesi (FIFOD). Pilotage du projet AUTOFOD d’initiation aux TIC en partenariat avec l’AFPA, EDF et la CEGOS. 1999 Dénouement de l’affaire AGENOR, rupture du contrat Leonardo avec la Commission Européenne, fermeture du BAT Leonardo, et appel toujours en cours auprès de la justice belge.Obtention d’un contrat d’envergure avec France Telecom pour déployer sur trois ans un ambitieux programme de formation et de reconversion, intitulé « Capp Avenir ». Etendue de la Certification Qualité ISO 9001 à tous les établissements du CESI en France.En termes d’organisation, le CESI se dote d’un nouvel outil de gestion informatisée intégrée (BORA). 2000 Négociations avec le GIM et reprise de l’activité de l’organisme « Compétences et Organisation ». Positionnement de l’offre inter du CESI sur un nouveau créneau très spécialisé : l’expertise technique immobilière. 2001 Evolution majeure des structures du CESI. Transfert des activités commerciales du CESI auprès des entreprises dans le cadre d’une nouvelle structure juridique : CESI SAS. Cette société devient filiale à 100% de la maison mère Association CESI dans laquelle seules demeurent les activités de l’Ecole d’Ingénieurs du CESI ainsi que les activités pour les demandeurs d’emploi (en diminution constante). Ouverture d’un deuxième site en Allemagne, à Coblence, pour commercialiser un Mastère Spécialisé en Management Interculturel. Ouverture d’un Bureau de Liaison à Alger et montage d’un partenariat avec l’ERCC (Compagnie publique des Cimenteries Algériennes). Ouverture d’un Bureau de Représentation à Bangkok. 2002 Ouverture d’un nouvel établissement à Pau pour le lancement d’une formation d’ingénieurs CESI par l’apprentissage, en partenariat avec la métallurgie des Pays de l’Adour. 2003 Création de la filiale de droit algérien, CESI Algérie, et forte croissance des activités du CESI dans ce pays. La filiale espagnole COFOR change de nom et devient CESI Iberia. Regroupement des filiales internationales au sein d’une nouvelle filiale de l’Association CESI : CESI SAS InternationalSignature d’un accord de partenariat CESI/AGEFIPH favorisant l’accueil des publics handicapés dans les formations du CESI.Ouverture dans le centre d’Arras d’une formation d’Ingénieurs CESI par l’apprentissage.Fort déploiement des Mastères spécialisés du CESI (actuellement au nombre de 12) labellisés par la CGE (Conférence des Grandes Ecoles). 2004 Développement d’un dispositif de VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) et intégration d’une offre VAE dans les catalogues de formations Inters du CESI.Création de l’EXIA.CESI, (Ecole Supérieure en Informatique Appliquée du CESI), école privée d’enseignement initiale, avec une ouverture sur 13 sites régionaux. Cession de la filiale allemande EWA à la société DEMOS, le Groupe CESI souhaitant recentrer ses activités internationales sur le bassin méditerranéen. Cesi Iberia aborde le marché catalan espagnol et s’installe à Barcelone. Création de l’Association des Amis du CESI, dont les membres fondateurs sont le CESI et l’AI-CESI (Association des Ingénieurs CESI). 2005 Mise en place d’une nouvelle organisation du Groupe CESI et restructuration de ses activités et de son offre dans le cadre de trois marques distinctes :EI.CESI (l’Ecole d’Ingénieurs du CESI) – CESI Entreprises – EXIA.CESI (l’Ecole Supérieure d’Informatique du CESI). Relookage du logo et de la charte graphique du CESI pour valoriser les trois marques et le Groupe.Sous l’impact de l’ANI, CESI Entreprises fait évoluer son offre de formation, la rend flexible et modulaire, permettant ainsi aux stagiaires de suivre des parcours qualifiants adaptés à leurs besoins et à ceux des entreprises. Sortie du 1000ème ingénieur CESI par l’apprentissage. 2006 Profitant d’une demande forte sur le marché, relative au respect des nouvelles normes européennes en vigueur en France dans le secteur de l’immobilier, le CESI se lance dans une activité de Certification Immobilière, en partenariat avec le CTBA et CERTIGAZ.Poursuite du déploiement des cycles pour jeunes en Contrat deProfessionnalisation, plus seulement en alternance mais aussi en apprentissage, ce qui implique en région la création de nouveaux CFA ou des partenariats avec d’autres CFA existants. 2007 Lancement d’une Etude menée sur le CESI et sur les raisons de sa pérennité, sous la direction de Marc Uhalde, chercheur au CNRS/CNAM Paris, et de son équipe. Mise en place d’une nouvelle organisation « Grands Comptes » rattachée au centre d’Arcueil en Ile-de-France. CESI Algérie signe un contrat de formation d’envergure avec la SONATRACH, douzième producteur mondial de pétrole. 2008 Lancement d’une Formation d’ingénieurs par l’apprentissage à Saint Nazaire et inauguration de nouveaux locaux de l’école dans le cadre du campus Gavy-Océanis. Ouverture d’une nouvelle antenne à Rennes, rattachée à la direction régionale de Nantes, ainsi qu’à Nice (Sophia Antipolis) rattachée à la direction régionale d’Aix-en-Provence. Signature de plusieurs convention de partenariat stratégiques avec ADECCO, avec SCHNEIDER/AGEFIPH, avec le CNAM , et FIDAL.Lancement d’un nouveau portail de services en ligne, Viacesi, destiné à développer, pérenniser les liens entre le CESI, ses stagiaires actuels, et ses anciens diplômés, pour les accompagner dans une gestion efficace de leurs projets et réseaux professionnels.Le CEFIPA accueille les formations d’ingénieurs par l’apprentissage du CNAM et de l’EFP.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :